CR AG du comité Montpellier du POI et décisions prises

Publié le par poi_montpellier

CR AG du comité  Montpellier du POI et décisions prises


- 14 camarades présents.



Ordre du jour :

       La conférence pour l'unité du 7 décembre : CR, Questions soulevées, Comment y répondre.

       Initiatives prises et à prendre dans les secteurs

       Point IO, Finances

       Planning diffusions

 

CR de la conférence pour l'Unité du 7 décembre : nous étions 7 délégués de l'Hérault,(2 Cruzy-Quarante, 1 Roquebrun, 1 de la réunion des élus de Pezenas, 2 CHU, 1 Mauguio).et avons fait 2 interventions : une des viticulteurs et une du comité de Roquebrun. Les 350 délégués de tous les secteurs, et de toute tendance sont intervenus à tour de rôle en faisant part de leur mandat .Les quatre secrétaires du POI ont pris la parole pour expliquer : Il y a d'un coté les milliards d'euro donnés aux banques et aux spéculateurs, et de l'autre, la destruction des outils de production, la destruction de milliers d'emplois. C'est donc une offensive sans précédent contre la classe ouvrière qui se trouve en état de légitime défense. C'est une question de survie pour l'ensemble de la population qui voit ses droits élémentaires remis en cause : Sécu, retraites, hôpitaux, écoles. Cette remise en cause se relie au droit pour chaque travailleur à préserver son emploi public ou  privé, ses conventions collectives, son statut. Le droit élémentaire de chacun de vivre dignement de son travail est une revendication modeste mais qui concentre toutes les autres.

Alors certains diront  qu'il est peu probable qu'un gouvernement nationalise ! Et bien : non, d'une manière ou d'une autre, il y aura dans ce pays, un gouvernement contraint par les travailleurs qui imposera les mesures pour bloquer les licenciements, et qui nationalisera. Tôt ou tard.

Evidemment il y a des obstacles, , il y a les appareils qui « accompagnent »les mesures gouvernementales, il y a la commission Ailleret », il y a les « moratoires » aux licenciements proposés par le PC, il y a ceux qui pensent que la limite du combat se situe à la limite de l'entreprise.

La conférence a montré qu'un regroupement a commencé à se faire, regroupement de travailleurs, d'élus, de syndicalistes, qui sans être tous au POI partagent la volonté qui est la nôtre d'aider la classe ouvrière à se battre, à réaliser l'unité, à surmonter les obstacles. Chacun avait son mandat pour dire : « nous n'acceptons pas d'assister passivement à la destruction » Nous, POI, nous adressons à tous : faites un pas sur la base de la rupture avec Sarkozy et l'UE, cessez d'accompagner les mesures de destruction, engageons nous ensemble pour exiger l'arrêt des licenciements, c'est l'intérêt de la classe ouvrière : tous ceux qui peuvent, doivent se rassembler. Cette conf. est une première étape d'un mouvement dont l'ampleur imposera l'unité de ceux qui vivent de leur travail. C'est la grève générale qui est à l'ordre du jour. La proposition est faite et signée par 330 délégués d'organiser une marche unie de toute la population avec les travailleurs, les organisations, les élus, la jeunesse, pour aller à Paris, exiger que soient prises des mesures de salut public.

Alors, comment nous organiser, comment mettre en œuvre ce qui découle de cette conf, même si des secteurs n'ont pas pu se saisir complètement de cette conf, son succès doit être un  outil pour l'ensemble des adhérents du POI, pour construire le POI ?

L'appel sorti, n'est pas une simple pétition, il s'agit d'organiser le combat pour l'unité et pour la marche unie. Comment nous organiser dès ce soir pour faire le CR de la conf avec ceux qui l'ont préparée ?

Chaque adhérent du POI doit faire signer l'appel autour de lui, aller voir ceux qui ont préparé la conf. Nous sommes 8300, si chaque camarade fait signer 3 ou 4 contacts, il est facile d'obtenir 30 000 camarades qui appellent à l'arrêt des licenciements et à la marche unie !

C'est un combat d'organisation, regroupons nos contacts autour de nous, partout où nous sommes ! Nous devons nous engager, dès ce soir, à constituer ensemble, dans l'organisation, un appareil politique de militants qui se retrouvent sur ces mots d'ordre, pour aider au mouvement de la classe.



Décisions prises :

 

            -Secteur enseignant : A la lumière de l'actualité brûlante des évènements qui se développent dans l'enseignement, du lycée à la maternelle, un appel spécifique va être rédigé par les enseignant présents, envoyés aux enseignants POI, pour rassembler sur les lieux de travail quelques collègues, sur les mots d'ordre de  l'appel issu de la conférence pour l'unité. Si les camarades décident d'une  diffusion à la sortie d'un établissement, le bureau se chargera de trouver des camarades disponibles.

            -Secteur Sécurité Sociale : La camarade Y, qui discute régulièrement avec ses collègues, va faire des PV de discussions sur les problèmes CRAM, CPAM, transfert de caisses etc... et réunir quelques contacts pour discuter et élaborer des perspectives.

            -Secteur étudiant : L'expression du POI est nécessaire sur le plan campus. Un tract rapportera nos positions et celle de la présidente Montpellier III , qui déclarait hier que le plan campus n'était  plus à l'ordre du jour, et qui proposait son  retrait de la fusion des  universités (12 postes "au choix" supprimés, etc...)

            -Secteur CHU : Un appel des délégués CHU Montpellier présents à la conférence pour l'unité a été fait. Il invite les personnels, sur les revendications "retrait de la loi Bachelot", "loi "Hôpital-Patients-Santé Territoire"et défense Sécu, à une réunion publique le 15 janvier à 17h30 centre 665 (à confirmer), afin de déterminer les voies et moyens d'avancer vers la satisfaction des revendications Il sera diffuser sur plusieurs sites CHU la semaine prochaine et en début d'année.

-Par ailleurs, sur site St Eloi, suite à la non disponibilité des personnels le soir pour des réunions, quelques-uns des contacts et membres POI ont été d'accord pour tenir régulièrement une réunion du comité CHU POI et de ses contacts, 3/4 h à 1h un vendredi toutes les 3 semaines ou tous  les mois. Si cela se réalise, cela  pourrait permettre à moyen terme, de structurer un véritable comité...



 -IO : notre équilibre est fragile, et repose surtout sur les diffusions. Il faut faire un effort pour se saisir de notre journal sur nos secteurs afin d'en faire un outil de discussion, d'organisation. Malgré l'explosion des coûts de fabrication et d'expédition, nous maintenons le même prix pour l'instant, donc il faut développer la vente de notre journal pour que cette situation puisse perdurer.



Matériel :

-IO

-Bulletin local supplément à IO

-Appel "NON aux licenciements" issu de la conférence pour l'unité

-Pétition Impôts locaux  sous forme de lettre ouverte à Mandroux



  Remarques : Si vous en êtes d'accord, (et pour essai) lors de notre prochaine AG, les points dits "pratiques" mais hautement politiques tels que le point régularisation des cotisations, cartes,  par exemple seront traités en début de réunion pour éviter d'être réglés dans une certaine confusion de fin de réunion, ce qui les fait  considérer comme accessoires....





Prochaine réunion du bureau le jeudi 18 décembre à 18h au local. Tous les camarades intéressés peuvent y prendre part.





Bonnes fêtes de fin d'année à tous !


Prochaine AG le Mardi 13 Janvier à 20h30

Local 16 rue P.Fermaud

Publié dans Vie du POI

Commenter cet article