Lettre à René Revol

Publié le par POI Montpellier

Parti Ouvrier Indépendant
16 rue Pierre Fermaud
34070 Montpellier 
 
 
A : René Revol,  Maire de Grabels
 
Montpellier le 28/07/2014
 
Cher camarade,
 
Je me permets de t’écrire rapidement car j’ai lu dans un de tes articles la phrase suivante concernant les dernières élections municipales : « j’ai été élu maire de Grabels avec 56,5% des voix avec une belle liste citoyenne. Le seul parti qui m’ait soutenu est le PG. J’attends encore les messages des autres (ah si j’oublie le soutien explicite du NPA et du POI). » 
 
Bien entendu, il nous arrive à certains moments de soutenir des maires ou des élus, qui, sans être membres du POI, ont combattu à notre avis correctement l’intercommunalité forcée, pour la défense des services publics etc.
 
Mais nous sommes au regret de te dire que nous n’avons pas soutenu ta candidature, ni explicitement ni implicitement.
 
En règle générale, nous jugeons sur pièce et nous gardons notre indépendance en toute  circonstance.
 
Au vu du résultat du vote au conseil d’agglo le 17 juillet concernant le passage en Métropole, nous ne te cachons pas que nous ne regrettons pas notre choix.
 
En effet, ton abstention lors de ce vote, après avoir multiplié les déclarations contre la Métropole a surpris certains d’entre nous, et bien au-delà de notre parti.
 
Nous te rappelons que le seul vote conforme à toutes tes déclarations précédentes aurait été un vote contre, et que ton abstention est la meilleure aide pour Philippe Saurel, qui a décidé d’être l’exécutant de la politique de Valls, pour faire valider la Métropole.
 
Un vote va avoir lieu dans la commune dont tu es maire : que vas-tu faire ?
 
Si tu te décidais à voter contre, tu aurais notre soutien sur ce point (mais pas sur l’ensemble de ta politique, sur laquelle il y aurait beaucoup à dire).
 
En attendant et quoi qu’il arrive, merci de rectifier le passage sus cité.
 
Bien amicalement,
 
Annie Salsé,
Secrétaire départementale du POI

Commenter cet article