Réunion/débat au sujet de la Métropole de Montpellier avec G. Schivardi, Maire de Mailhac, secrétaire national du POI

Publié le par POI Montpellier

Réunion/débat au sujet de la Métropole de Montpellier

Invitation

 

A l’attention des élus de l’agglomération de Montpellier ainsi qu’aux militants syndicalistes et aux citoyens.

 

Chers amis, chers maires, conseillers municipaux, chers citoyens,

 

Comme vous le savez, depuis des années, les maires et les élus montent régulièrement au créneau contre l’intercommunalité et la menace de disparition des communes. J’ai moi-même dans ma commune de Mailhac mené tous les combats pour défendre l’existence des services publics et pour une gestion fidèle aux intérêts des citoyens. Ma commune a été au final intégrée de force dans le grand Narbonne, malgré la protestation de 77 élus siégeant dans cette entité.

Les élus de l’agglomération de Montpellier sont appelés à se prononcer sur le passage en Métropole, en leur faisant miroiter monts et merveilles comme à chaque fois, et en les menaçant de toutes les catastrophes s’ils ne s’exécutent pas. Mais il y a les discours, les promesses, les mirages de l’essor économique mainte fois évoqué jamais rencontré… et il y a la réalité.

Car ce projet lui-même s’insère dans un contexte plus large : des 36 681 communes, et des 95 départements français, avec leurs compétences, services et personnels, il ne doit plus rien rester, pour faire place à 50 métropoles et 10 euros régions. Tout cela, dans une France qui compte 5 millions de chômeurs et 9 millions de pauvres.

A cela se rajoute les 11 milliards en moins pour les dotations communes, en compensation du pacte de responsabilité pour satisfaire le Medef et la CFDT : où allons-nous ?

Suppression de postes d’agents territoriaux, pertes de droits acquis, augmentation des impôts, privatisations : voilà ce que nous connaissons depuis des années, voilà ce qui va s’accélérer avec cette nouvelle réforme territoriale, engagée par Sarkozy, et poursuivi par le gouvernement Hollande Valls. Pourtant, il y a eu les élections municipales, pourtant, les signes de rejet se multiplient sur tous les terrains : rien n’y fait, ils veulent poursuivre dans cette voie catastrophique pour notre pays.

 

Que faire ? Comment bloquer ce projet dangereux ?

 

Le combat que mène certains élus et militants dans le département de l’Hérault contre la Métropole ne concerne pas uniquement Montpellier. C’est un combat pour la défense de la République.

Certains élus hésitent à voter contre. D’autres sont séduits par les promesses d’un Saurel, actuel maire de Montpellier, tout en espérant préserver ce qui fonde la démocratie communale.

Comment aider à défendre la République, celle de Jaurès, celle de la résistance, celle pour laquelle certains ont sacrifié leur vie ? Comment aider à ce que le nombre de vote contre contraigne Saurel à renoncer à ce projet anti-républicain, lui qui se dit soucieux du respect des communes, pour mettre une telle victoire au compte de tous les élus de l’Hérault, mais au-delà, de la République ?

Les élus sont concernés, de même que les militants syndicalistes, en particulier ceux de la CGT et de FO, dont les unions départementales ont adopté des positions contre la métropole.

 

Discutons-en et étudions ensemble les chemins de la résistance.

 

Je vous propose que nous nous réunissions :

 

 

Jeudi 25 septembre à 20h00

Salle " Richard Campos"

Espace communal La Valsiere

403 rue de la Valsiere (angle rue Gaston Planté) à Grabels

 Gérard Schivardi, Maire de Mailhac, secrétaire national du POI. 

Commenter cet article