Des élus et militants de toutes tendances s’opposent à la métropole de Montpellier

Publié le par POI Montpellier

Des élus et des militants de toutes tendances de l’Hérault lancent un appel et s’adressent aux conseils municipaux pour que ceux-ci votent "Non" sur le projet de constitution de la "métropole" de Montpellier. Parmi les signataires de l’appel, des conseillers généraux, des maires, des conseillers municipaux du département, des syndicalistes, des responsables ou militants du PS, PCF, PG et du POI. "Montpellier devrait devenir une Métropole, absorbant toutes les compétences communales, mais aussi les compétences du département, avec les ressources qui vont avec ! Y compris, des compétences de l’Etat seront transférées" , informent les signataires de l’appel. 

Neuf mois après sa présentation en Conseil des ministres, la loi Lebranchu sur les métropoles vient d’être promulguée. On parle désormais de la "loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles".

Et ce n’est pas fini. Marylise Lebranchu annonce une deuxième loi de décentralisation en avril afin de "poursuivre la rationalisation". Cette loi incitera fortement, indique la ministre dans un communiqué du 29 janvier, "à la mutualisation des services (…) gage de maîtrise des dépenses dans un contexte budgétaire contraint".

"C’est un bouleversement sans précédent" dénonce la pétition, "souhaité depuis le début par la commission européenne, visant à mettre en concurrence « libre et non faussée » les territoires de la République."

Treize métropoles sont destinées à voir le jour et certaines intercommunalités, de plus de 400 000 habitants, seront transformées automatiquement en métropoles, comme Toulouse, Lille, Bordeaux. Mais ce n’est pas exactement le cas de Montpellier qui ne deviendra "métropole" que si  les conseils municipaux des 31 communes concernées votent majoritairement pour sa constitution. De quoi renforcer l’appel solennel lancé par ces élus et militants de l’Hérault.

 

Nous reproduisons ci dessous l'appel avec les premiers signataires.

 


NON A LA MÉTROPOLE DE MONTPELLIER


Nous, élus, militants ouvriers, syndicalistes et simples citoyens, refusons la disparition des communes, du département de l'Hérault, des services publics et de ses personnels avec leurs statuts et leurs droits.

Le 19 décembre 2013, l’Assemblée nationale, contre le mandat de la population, a adopté définitivement « la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles ». 

Montpellier devrait devenir une Métropole, absorbant toutes les compétences communales, mais aussi les compétences du département, avec les ressources qui vont avec ! Y compris, des compétences de l'Etat seront transférées. 

Le président Hollande a été clair : « les départements vont devront revoir leur avenir, comme dans le Rhône ». Le Rhône, où le département... va disparaître !

C'est un bouleversement sans précédent, souhaité depuis le début par la commission européenne, visant à mettre en concurrence « libre et non faussée » les territoires de la République. 

Que resterait-il du département de l'Hérault ? 

Que resterait-il aux communes ?

Que resterait-il des services publics et des personnels ? 

Cette loi est une atteinte aux fondements de la République une, indivisible et laïque. 

Pour la première fois dans l’histoire de la République, le peuple est appelé à élire des conseils municipaux qui n’auraient plus aucun pouvoir si la Métropole voyait le jour !

Pour toutes ces raisons, nous appelons les conseils municipaux des 31 communes qui pourraient être intégrées à voter NON au passage à la Métropole. 



NON A LA MÉTROPOLE DE MONTPELLIER

Libre administration des communes !


Je signe publiquement cet appel !


Nom : 

Prénom : 

Qualité (maire, conseiller, syndicaliste...) : 

Adresse :

 Téléphone :  


 

Premiers signataires :


ALATUR Janine, cheminote CGT. ALEKAN Jacqueline, conseillère municipale de Corneilhan. ARVIEU Sylviane, syndicaliste, Vic la Gardiole. AUFRANC Thierry, adjoint au maire de Grabels. BARBOT Magali, militante syndicaliste retraitée. BARTHES Bruno, Maire de Creissan. BAUMONT Brigitte, syndicaliste CHU, Montpellier. BEL Raymond, syndicaliste CHU. BELLMUNT Denis, syndicaliste. BENOIT Christophe, enseignant syndicaliste, Béziers. BIZEAU Claude, militant laïque et républicain. BOYER Jacques, conseiller municipal à Saturargues. CALVO Christian, syndicaliste, Cournonterral . CASSAR, Michelle, maire de Pignan. COMBETTES Joël, 1er adjoint au maire à Montaud.  COUQUET Aimé, conseiller municipal communiste de Béziers. DA.SYLVA Lucienne, conseillère municipale à Lodève. DECLERCQ Thomas, étudiant à Paul Valéry Montpellier, militant UNEF. DESALASE Guy, ancien élu, Cabrières. DE VOLONTAT André, adjoint au maire de La Caunette.  DIAZ Manuel, conseiller général du canton d’Aniane. DORMOIS Jean François, syndicaliste enseignant, Clermont l’Hérault. DUQUIN Jacqueline, syndicaliste enseignement. FALIP Jean Luc, maire de St Gervais sur Mare. FLACHER Bruno, élu municipal, Grabels FRANCES André,  maire de Montels.  FYON Frédéric, Montpellier. GADEA Didier viticulteur syndicaliste. GAIME Christian, syndicaliste. GALAUP Jean Claude, Villeneuve lès Maguelone. GALEOTE Virginie, syndicaliste Recherche. GAUBIAC Jean-Pierre, maire de Moulès et Baucels.  GEHIN Charlotte, Secrétaire Fédérale PS. GLEIZES Nicole, syndicaliste Recherche publique. GONZALES Jacqueline, syndicaliste hospitalière. GONZALES Yves , an cien élu, Caux. GRASSET Bernard, maire de Pierrerue. GRAULIERES Hervé, syndicaliste CAF, retraité. GREFFIER André, syndicaliste, Pignan. GUGLIELMI--FERRIE Sophie, militante au Parti de Gauche. IVANOFF Sylvie, syndicaliste CHU. JABLONSKI Patrick, syndicaliste CHU. JOLY Guth, Mas de Londres.  KORDJANI Magali, syndicaliste, Montpellier.  LARIVE Romain, syndicaliste FSU, Montpellier.  LIBERTI  François, conseiller général de l’Hérault, vice-président à la Protection de l’Enfance.  LAFFONT Emmanuelle ancienne conseillère municipale Villeneuve les Maguelonne. LAUNAIS Lénaïck, Roquebrun. LAUNAIS Maryse, porte-parole du comité de Roquebrun pour le rétablissement des bureaux de poste de monopole public. LAURENS Serge, syndicaliste. LUZANO, Jacques, syndicaliste. MALARD Pierre, militant syndicaliste IRD.MARCO Valérie, syndicaliste CHU, Montpellier. MARTIN Laurent, cheminot CGT. MESTRE Sylvain, militant associatif, Villeneuve lès Maguelone. MORENO Maurice, militant associatif, Montpellier. MOUILLAUD Bruno, adjoint au maire de La Caunette. NAUDIN Jean Pierre, syndicaliste PTT, retraité Villeneuve lès Maguelone. NICQ Christiane, Montpellier. PAGES Odile, syndicaliste, Bassan. PINGUET Jean Pierre, syndicaliste. POUMAYRAC Henri, maire de La Caunette. RESSIGUIER Serge, militant PCF, Montpellier. REVOL René, maire de Grabels. REY Jean Luc, syndicaliste. RICHAUD Daniel, Quarante. RIVOIRE Myriam, syndicaliste Montpellier. ROCHER Magali, étudiante, Montpellier. ROUSSEL Jo, militant PCF, Villeneuve-lès-Maguelone. ROUX Anne, conseillère municipale, Saussan. SALSE Annie, secrétaire départementale du POI. SCHEIN Didier, Montpellier. SEILER Anne-Marie, institutrice syndicaliste.  SPARFEL Jean Pierre,  syndicaliste cheminot. SUBIRATS Colette, adjointe au maire de Loupian. SULTAN Claude, syndicaliste enseignant. SULTAN Dominique, enseignante retraitée. TAIEB Patrick, adhérent au PG. TARROU Jacques, syndicaliste postier, Montpellier. TURREL Christian, maire de Loupian. VADOT Maude, Montpellier. VEROT Nadine, syndicaliste CHU. VISSEQ Alain, militant laïque.

 

 

Contact : Didier SCHEIN : 237 rue de la Cadoule 34070 Montpellier T. 06.31.18.52.83 mail : dd.schein@gmail.com

Publié dans Défense des communes

Commenter cet article