Annulation du vote du conseil municipal privatisant les crèches!

Publié le par POI Montpellier

Communiqué de presse.

 

Défense des crèches publiques, défense de la laïcité!
Annulation du vote du conseil municipal privatisant les crèches!

 

Montpellier, le 16 février 2011


Le comité POI de Montpellier a appris avec stupéfaction, comme nombre d'habitants de Montpellier, les votes du conseil municipal de Montpellier organisant la privatisation des crèches de Montpellier et le financement à hauteur de 1 800  000 euros des écoles privées, dont 700 000 pour les maternelles.


En effet, deux nouvelles crèches vont être mise en place sous le statut de délégation de services publics : ces deux crèches ainsi que, vraisemblablement, celles qui seront construites ultérieurement, seront gérées par le privé et non par la mairie. Le fonctionnement sera financé par une subvention de la mairie, la CAF... et les familles. Ainsi, ce sont les familles et nos impôts qui financeront les profits des entreprises ou associations (qui embaucheront des personnels sous statut privé voire précaire, chercheront à rentabiliser au maximum!).


Comment comprendre que la mairie, majoritairement PS/PC, puisse organiser la privatisation des crèches et le financement des écoles catholiques ?

Comment comprendre que ce soit le PCF qui ait fait cette proposition au nom du groupe majoritaire ?


Certes, dans les mots, la droite est censée être favorable aux privatisations, et la gauche s'y opposer. Mais dans les faits ?


Le POI a dénoncé la privatisation des universités dans le cadre des plans Idex et Campus, plans activement soutenus par la mairie, le conseil général et le conseil régional. N'est-ce pas la même mécanique consensuelle qui aboutit à ce que les dirigeants du PS et du PC soient à l'initiative de la privatisation des crèches et du financement des écoles confessionnelles?


Nous nous adressons aux militants républicains, laïques, ouvriers, qui se réclament de la défense des services publics : ne doit-on pas réaliser l'unité pour exiger des élus de la mairie qu'ils reviennent sur leur décision contraire aux intérêts de la population ?

 

C’est pour aider à ce combat contre le consensus autour des plans du FMI et de l’Union européenne, pour en finir avec la spirale de la destruction sociale imposée par les tenants du capitalisme, que le POI a décidé de présenter des candidats aux élections cantonales. A Montpellier, les candidats du POI seront présents sur les cantons Montpellier 7, 9 et 10.

 

Le bureau du POI de Montpellier. 

Commenter cet article