Retrait immédiat des troupes d'Afghanistan !

Publié le par poi_montpellier

L'argent pour l'éducation de nos enfants, par pour la guerre !

Retrait immédiat des troupes d'Afghanistan !


« Le comité de Montpellier a pris connaissance de l'appel à manifester le samedi 20 septembre lancé par le bureau national du POI sous les mots d'ordre suivant :


Pas d'engagement de la France dans la défense des intérêts américains qui ne sont pas ceux de la grande majorité du peuple américain qui s'est prononcé à plusieurs reprises contre l'intervention

● Pas de sang français versé en Afghanistan pour défendre l'approvisionnement en pétrole des pays riches

● Retrait immédiat des troupes françaises d'Afghanistan et de toutes les troupes étrangères qu'elles soient ou non, sous la bannière de l'OTAN et donc de l'Europe du fric via le Traité de Lisbonne ; ce retrait correspond aux intérêts du peuple afghan

● Liberté et indépendance pour le peuple afghan en vertu du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes


Nous soutenons cet appel. Comment comprendre en effet que l'on puisse dilapider des centaines de millions d'euros pour bombarder un peuple au moment même où l'on annonce la casse de l'enseignement ? Voici ce que nous indiquent des enseignants du POI de Montpellier :


« 11 200 suppressions de poste en cette rentrée : les faits dans l'académie de Montpellier.

Des classes surchargées (31 élèves dans le classes au collège de Saint-Mathieu, 29 à Saint Clément, à Arthur Rimbaud à Montpellier, 35 élèves dans les classes de seconde de la plupart des lycées, des groupes de langue 220 lycéens sans affectation, des heures de cours non assurées, des enseignants affectés sur des postes pour lesquels ils ne sont pas formés, par exemple un prof de lettres sans formation FLE pour prendre en charge les jeunes non francophones en collège), des centaines d'enseignants à cheval sur plusieurs établissements, des vies scolaires « au taquet des taquets » d'après l'Inspection académique de l'Hérault ...

Deux heures de cours supprimées le samedi matin dans les écoles primaires au profit du « soutien aux élèves en difficulté » : « ça permet de supprimer ce qu'on appelle les RASED, c'est-à-dire les réseaux d'aide, de soutien dans les départements. Ca fait économiser 8000 postes... c'est ça l'enjeu de cette réduction », avoue Luc Ferry sur Europe 1 le 2 septembre. »


Constatant qu'aucune initiative préparée sérieusement n'a vu le jour pour exprimer le rejet de la politique d'alignement de la France sur les intérêts de Bush en Afghanistan, nous avons décidé d'appeler à un rassemblement avec nos propres forces sur les mots d'ordre ci-dessus. »

(Extrait du tract d'appel au rassemblement du 20 septembre à 14h30 place de la Comédie).




Publié dans Contre la guerre

Commenter cet article